INTERVENTION, SECOURS ET SECURITE EN MILIEU AQUATIQUE ET HYPERBARE
Spécialité du secours subaquatique du SDIS 80
Espace membres
La spécialité
La spécialité de secours subaquatique est une technique très particulière, qui ne souffre d’aucune négligence ni d’improvisation. L’application des techniques de secours subaquatique fait partie de l’activité normale des scaphandriers autonomes légers.
Cadre juridique
Le cadre est défini par l’Arrête du 31 juillet 2014 fixant le référentiel emploi, activité, compétence "Intervention, Secours et Sécurité en Milieu Aquatique et Hyperbare".
Personnels
Les plongées sont effectuées par des personnels âgés de plus de 18 ans médicalement aptes à la pratique de la plongée sous marine et titulaires d'une qualification les autorisant à intervenir en milieu subaquatique, appropriée à la nature des opérations et à des profondeurs maximum (de 30 ou 60 mètres). Quarante plongeurs pratiquent cette spécialité sur le département de la Somme.
Qualifications
Les qualifications sont réparties en trois niveaux de compétence :

SAL 1 Scaphandrier Autonome Léger (SAL)
Le SAL 1 est apte à effectuer des opérations sous le commandement d'un chef d'unité SAL 2 qualifié. Il maîtrise à son niveau les techniques de plongée et les techniques opérationnelles.

SAL 2 Chef d’Unité (CU)
Le chef d'unité SAL 2 est capable de diriger une opération, sur le plan technique, sous l’autorité du COS et de dispenser l'enseignement théorique et pratique jusqu’au niveau SAL 1 et SAV 1. Il maîtrise les techniques de plongée et les techniques opérationnelles. Le chef d’unité peut diriger jusqu’à 3 binômes. Au-delà, la présence d’un conseiller technique est requise.

SAL 3 Conseiller Technique (CT)
Le conseiller technique SAL 3 est capable de diriger sur le plan technique, une opération spécifique ou d’envergure et de dispenser l'enseignement théorique et pratique des niveaux SAL 1, SAL 2, SAL 3 et SAV1, ainsi que des formations complémentaires de la sécurité civile dont il détient les
qualifications.
Il peut assurer l’activité de :
- conseiller technique SAL départemental ;
- et / ou l’activité complémentaire de conseiller technique départemental nautique ;
- et / ou l’activité complémentaire de conseiller technique de zone.
Ces qualifications sont obtenues à l'issue d'un stage de formation de la sécurité civile ou par équivalence de diplômes.

Les missions
Les missions de secours sont réalisées la plus par du temps dans des conditions très difficiles :
• de jour comme de nuit,
• dans du courant plus ou moins fort,
• avec une visibilité très réduite voir nulle
• et en fonction des périodes de l’année de l'eau sera plus ou moins froide.
Conditions pour exercer la spécialité
Compte tenu des difficultés rencontrées lors des missions de secours subaquatique et de la particularité physiologique et physique de la plongée. Nous devons donc nous assurer que le plongeur soit physiquement et médicalement apte a les effectuer.

Donc pour exercer la spécialité le plongeur doit :

• Passer une visite médicale plus poussée que tout autre sapeur-pompier tous les ans réduit a 6 mois au delà de 40 ans, plus des examens complémentaires tous les quatre ans, radio de toutes les articulations, fond d’œil, électroencéphalogramme et test d’effort.
• Effectuer un contrôle d’aptitude annuel comprenant une épreuve technique (parcours d’aisance à cinq mètres de profondeur), une épreuve physique (palmer avec l’équipement complet plus bouteille sur une distance de mille mètre en moins de 35 minutes) et une épreuve d'assistance sur gilet (réaliser à la profondeur maximum du département).
• Réaliser en formation de maintient des acquis sur l’année 20 plongées minimum et 20 heures de cours théoriques.

A l’issus et en fonction des résultats, le plongeur sera inscrit sur une liste d’aptitude départementale signée du préfet.