INTERVENTION, SECOURS ET SECURITE EN MILIEU AQUATIQUE ET HYPERBARE
Spécialité du secours subaquatique du SDIS 80
Espace membres
Les formations

Compte tenu de la spécificité des techniques de plongées appliquées à la spécialité, la formation des scaphandriers est longue et rigoureuse.
Cette formation à la plongée est dispensée sur trois niveaux de compétences.

Chaque niveau nécessite l’acquisition d’une unité de valeur (UV) de formation :

  • Sauveteur auquatique, UV SAV1, acquise lors de stages départementaux .

  • Préfomormation SAL 1, acquise lors de stages départementaux .

  • Scaphandriers Autonomes Légers (SAL), UV SAL 1 , acquise lors de stages départementaux .

  • Chefs d'Unité SAL, UV SAL 2, acquise lors de stages nationaux .

  • Conseillers Techniques SAL, UV SAL 3, acquise lors de stages nationaux.


Cliquez sur les liens pour accéder aux différents niveaux
Vous trouverez les généralités et les conditions d'accès.

SAV 1 Péformation SAL 1 SAL 2 SAL 3

Généralité
Le stage de formation SAV 1 a pour but de faire acquérir aux stagiaires les capacités nécessaires pour tenir l’emploi de nageur sauveteur aquatique défini au chapitre 2 du guide national de référence SAV.

Le stage de qualification s’effectue sur une durée 23 h environ, hors temps de déplacement, d’entretien et de conditionnement du matériel.

Conditions de candidature
Les conditions de candidature au stage sont les suivantes :
• avoir réussi le test d’admission en piscine de 500 m nage libre sans matériel en 12 minutes maximum.
• être médicalement apte ;
• être titulaire du PS1, PSE 2 à jour de sa formation continue.

Encadrement
La formation est dirigée par un conseiller technique sauvetage aquatique ou un conseiller technique SAL, inscrit sur une liste annuelle départementale d’aptitude opérationnelle, responsable pédagogique.

Validation
L'unité de valeur SAV 1 est délivrée aux candidats qui ont satisfait à l’évaluation certificative qui peut prendre la forme d’un contrôle continu.
Généralité
La sélection des candidats pouvant accéder à la formation de scaphandrier autonome léger est précédée d’un stage préparatoire, nommé préformation, organisé au niveau départemental ou zonal.

La profondeur maximale atteinte au cours de cette préformation ne doit pas excéder 12 mètres de profondeur.

Stage, bloqué et d’une durée effective de cinq jours, se déroule selon des critères définis dans le respect de compétences à atteindre

Cette préformation ne peut se voir attribuer ni qualification, ni habilitation opérationnelle.

Conditions de candidature
Les conditions de candidature à cette préformation sont les suivantes :
• être sapeur-pompier professionnel titulaire ou sapeur-pompier volontaire ayant validé la période probatoire ;
• être médicalement apte en milieu hyperbare ;
• être majeur ;
• être titulaire du PSE 1 et du PSE 2 à jour de sa formation continue ;
• être titulaire du SAV 1.

Encadrement
L'encadrement du stage comprend au minimum :
- un responsable pédagogique, conseiller technique SAL recyclé ;
- un conseiller technique SAL ou chef d'unité SAL opérationnel pour 2 stagiaires maximum.

Validation
Le stagiaire ayant validé les objectifs de la préformation reçoit une attestation délivrée par le DDSIS du département organisateur de la formation ou du centre agréé, lui permettant l’accès au stage PLG1. Cette attestation est valable 12 mois.
Généralité
Le stage de formation PLG1 a pour but de permettre au stagiaire d'effectuer des interventions de secours et de sécurité en milieu aquatique et hyperbare, en maîtrisant les techniques de plongée et les techniques opérationnelles de base et d’occuper l’emploi d’équipier « scaphandrier autonome léger » - SAL 1 qualification -30 m.

Le stage de formation SAL 1 se déroule en site naturel durant une période de 3 semaines (16,5 jours effectifs). Il est organisé dans des écoles départementales d’incendie et de secours agréées pour cette formation ainsi qu’à l’ECASC.

Le contenu du programme et les conditions du contrôle sont précisés dans le scénario pédagogique annexé au présent guide national de référence.

Compte tenu du principe du contrôle continu, toute absence prolongée est susceptible de remettre en cause le maintien du candidat au stage.

Conditions de candidature
Les conditions de candidature au stage sont les suivantes :
• être sapeur-pompier professionnel titulaire ou sapeur-pompier volontaire ayant validé la période probatoire ;
• être médicalement apte en milieu hyperbare ;
• être titulaire du PSE 1 et du PSE 2 à jour de sa formation continue ;
• avoir validé les objectifs de la préformation.

Encadrement
L'encadrement du stage comprend au minimum :
• un responsable pédagogique, conseiller technique SAL recyclé ;
• un médecin qualifié en médecine de plongée, référent du stage ;
• un conseiller technique SAL ou chef d'unité SAL opérationnel pour 3 stagiaires maximum.

Validation
Le stagiaire ayant satisfait aux épreuves de l'unité de valeur PLG 1 reçoit un diplôme délivré par le DDSIS du département organisateur de la formation ou du centre agrée.
Généralité
Le stage de formation de chef d'unité – SAL 2 a pour but de permettre de diriger sur le plan technique une intervention en milieux hyperbare ou subaquatique et de perfectionner la technique individuelle jusqu'à 50 m. Il participe en outre, à un enseignement théorique et pratique.

Le stage de qualification s’effectue sur une durée de 22 jours effectifs de formation (en deux périodes), sur des fonds n'excédant pas - 50 mètres de profondeur.

Il se décompose en modules (techniques individuelles et opérationnelles). Il est organisé à l'échelon national à l’ECASC.

Le contenu du programme et les conditions du contrôle sont précisés en annexe 6 du présent guide national de référence.

Compte tenu du principe du contrôle continu, toute absence prolongée est susceptible de remettre en cause le maintien du candidat au stage.

La condition pour être admis au stage de formation est conditionnée à la réussite aux tests d'admission (annexe 4) organisés sous la responsabilité du conseiller technique SAL de zone à la demande des DDSIS.

Conditions de candidature
Les conditions de candidature au stage sont les suivantes :
• être titulaire du diplôme d’équipier - SAL 1 - depuis au moins deux ans ;
• être médicalement apte en milieu hyperbare ;
• être inscrit sur la liste annuelle départementale d’aptitude opérationnelle du département d'exercice ;
• avoir effectué au moins 60 plongées, en milieu naturel en qualité de SAL 1, encadrées par un chef d’unité SAL 2 (ou un conseiller technique SAL 3) opérationnel et recyclé, dont au moins 6, dans une plage comprise entre -20 et - 30 m, réparties judicieusement dans les 12 derniers mois précédent le stage ;
• avoir réussi les tests d'admission ;
• être titulaire d'un permis côtier ou fluvial ;
• être titulaire du PSE1 et du PSE2 à jour de sa formation continue ;
• être formateur (titulaire de l'unité de valeur de formation FOR 1).

Encadrement
L'encadrement du stage comprend au minimum :
• un responsable pédagogique, conseiller technique SAL ayant encadré des stages de chefs d'unité SAL et de conseillers techniques SAL désigné par le directeur de l’ECASC sur proposition du référent national ;
• un médecin qualifié en médecine de plongée, référent du stage ;
• des conseillers techniques SAL opérationnels, à raison d'au moins un conseiller technique SAL pour deux à quatre stagiaires.

Validation
Le stagiaire ayant satisfait aux épreuves de l'unité de valeur PLG 2 reçoit un diplôme délivré par le directeur de l’ECASC sur délégation du ministère de l’intérieur.
Généralité
Le stage de formation de conseiller technique – SAL 3 - a pour but :
• de perfectionner sa technique individuelle jusqu'à 60 m ;
• de perfectionner ses techniques de pédagogie pratiques et théoriques nécessaires à l'encadrement de l'ensemble des formations à la plongée de la sécurité civile ;
• d’acquérir les connaissances nécessaires pour conseiller le DDSIS dans les domaines administratifs et opérationnels relatifs aux secours subaquatiques ;
• d’acquérir les connaissances relatives permettant d’assurer la fonction de conseiller à la prévention hyperbare.

Le stage de qualification s’effectue sur une durée de 22 jours effectifs de formation (en deux périodes), sur des fonds n'excédant pas - 60 mètres de profondeur.

Il se décompose en modules (techniques individuelles et opérationnelles). Il est organisé à l'échelon national à l’ECASC.

Le contenu du programme et les conditions du contrôle sont précisés en annexe 6 du présent guide national de référence.

Compte tenu du principe du contrôle continu, toute absence prolongée est susceptible de remettre en cause le maintien du candidat au stage.

La condition pour être admis au stage de formation est conditionnée à la réussite aux tests d'admission (annexe 4) organisés sous la responsabilité du conseiller technique SAL de zone à la demande des DDSIS.

Conditions de candidature
Les conditions de candidature au stage sont les suivantes :
• être titulaire du diplôme de chef d'unité SAL depuis trois ans ;
• être médicalement apte en milieu hyperbare ;
• être inscrit sur la liste annuelle départementale d’aptitude opérationnelle du département d'exercice ;
• avoir effectué au moins 60 plongées en milieu naturel depuis l'obtention du diplôme de chef d'unité SAL, sous le contrôle d’un conseiller technique opérationnel et recyclé, dont au moins 3 situées dans une zone comprise entre – 40 et - 50 m dans les 12 derniers mois ;
• avoir participé à l'encadrement d'un stage SAL, en qualité de stagiaire pédagogique et depuis moins de deux ans ;
• avoir réussi les tests d'admission ;
• être titulaire des permis côtier ou fluvial ;
• être responsable pédagogique (titulaire de l'unité de valeur de formation FOR 2) ;
• être titulaire du PS1, PSE 2 à jour de sa formation continue.

Encadrement
L'encadrement du stage comprend au minimum :
• un responsable pédagogique, conseiller technique SAL ayant encadré des stages de chefs d'unité SAL et de conseillers techniques SAL désigné par le directeur de l’ECASC sur proposition du référent national ;
• un médecin qualifié en médecine de plongée, référent du stage ;
• des conseillers techniques SAL opérationnels, à raison d'au moins un conseiller technique SAL pour deux à quatre stagiaires.

Validation
Le stagiaire ayant satisfait aux épreuves de l'unité de valeur PLG 3 reçoit un diplôme délivré par le directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises ou son représentant.